Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

                           


Présentation de Europa Universalis III par kiarg

En février 2007, Paradox Interactive (PI) marque un tournant dans son histoire avec la sortie d’Europa Universalis III (EUIII), La série phare de ce développeur inutile donc de dire que les attentes sont grandes a la sortie de ce jeu mythique, inspiré du jeu de plateau éponyme de Philippe Thibaut.
Le but de PI était de toucher un plus grand public que l’habituel noyau dur d’harcore gamers hantant jusque très tard son forum officiel. En cela on ne peut que constater que ce fût une réussite, EUIII reste le jeu de PI le plus vendu à ce jour.

Un nouveau moteur de jeu

La grande nouveauté de cet opus est le nouveau moteur de jeu nommé Clausewitz qui vient remplacer le vieillot moteur Europa sur lequel la plupart des jeux PI était développeur : Hearts of Iron, Victoria, Europa Universalis, Crusader King sont au nombre de ceux-là. Le défi est donc double pour PI, crée le digne successeur du moteur Europa et dans le même temps celui d’Europa Universalis…
Ce nouveau moteur premier moteur 3D de PI transcende ceux a quoi nous étions habitués a savoir une interface austère, une carte 2d pour ne citer que ceux là. Le gameplay lui aussi subi une simplification dans le but de toucher un plus large publique et sans doute ce qui démarque le plus cet opus de son prédécesseur l’incorporation d’une très grande dose d’anti historicité.

Quelques déceptions

La première déception fût celle des moddeurs nottement ceux du célèbre ACGEEP pour EUII, l’impossibilité de crée des événements a date fixe enlève sa substance historique au jeu qui en sa version de base laisse il faut bien le dire un gout d’inachevé.
Les monarques historique disparaissent (une hérésie diront certains), la lenteur du jeu dans ses calculs , le fait de commencer en 1453 (ne laissant plus de place pour l’empire byzantin), le Portugal se précipitant sur la nouvelle France dés 1480 en délaissant le Brésil, la désintégration de SERG après 50 ans de jeu, l’IA générique (qui se comporte de la même façon peu importe le pays) sont tout autant de raison qui si laisse de marbre les nouveau joueurs ou joueur occasionnelle, il n’en est pas de même pour les fans qui font entendre leur voix par le biais du forum Paradox. .
Enfin derniers point la disparition pure et simple d’événement historique. Le nouveau système d’évent ne comble pas non plus la plupart des fans se constituant d’événement générique se déclenchant de façon aléatoire ou lorsque certaine condition sont réunis.

Un jeu pas exempt de qualités

Malgré ses point négatif pour les fans EUIII rencontre tout de même sont publique et connait un véritable succès, il faut le dire EUIII possède de très nombreuse bonnes idées comme la possibilité de commencer sa partie a n’importe quel jour entre 1453 et 1789 une grande nouveauté qui laisse une grande liberté au joueur qui n’est plus limité par les seuls scénario habituel, l’interface simplifié par rapport a son ainée est aussi un des point fort d’EUIII les informations sont omniprésente dans le jeu il sera très difficile de se sentir perdu tant tout a été très bien pensé et même si la carte n’est pas parfaite on ne regrettera pas la carte EUII pour son nombre de provinces, les idées nationale sont aussi une très bonne innovation qui permet de spécialiser son pays dans certains domaine la présence de conseillé qui apportes des bonus .
Mais le plus grand point positif d’EUIII et du moteur Clausewitz reste sans conteste sa capacité de modding si chère a la communauté, pratiquement tout dans eu3 est moddable du pain béni pour les moddeurs.

De Napoleon’s Ambition à In Nomine

La frustration ressentie par le noyau dur des fans de Paradox fût entendu quand vint au jour son premier Addon : Napoléon’s Ambition de grandes nouveauté et de nombreux souhait furent exaucé comme la possibilité d’avoir des monarques , des leaders et conseillers historiques (mais en cassant la possibilité de mariage royaux), la possibilité de terminé en 1820 et ainsi de vivre la révolution et la période napoléonienne de nouvelle idées nationales , la possibilité des réglées la taille des colons envoyer éct, mais le must reste sans doute In nominé qui fini par faire de EUIII le digne successeur de son ainée, commencée en 1399 revivre la guerre de cent ans ou sauver l’empire byzantin, l’introduction de décision nationale et provinciale historique, un système de distance de colonisation des rebelles qui ont dorénavant un but la possibilité de traité avec ces même rebelle, une colonisation plus fluide et ralenti évitant de colonisé toutes les Amériques en 30 ans un système de mission qui donne a l’IA des but a atteindre permettant ainsi une plus grande dose d’historicité et enfin la possibilité de donner une années précise pour les évents sans oublier de nombreuse nouvelle commande pour les moddeurs.

Des Mods de qualité

Comme je vous le disais plus haut EUIII est l’un des jeux les plus moddable de la gamme Paradox et ce n’est pas peut dire. De ce faite on compte de très nombreux Mods et de grande qualité aux nombre desquels on peut cité Magna Mundi qui propose une grande difficulté et beaucoup d’historicité en encadrant le joueur tout au long de sa partie, le Mod renaissance qui avec ses milliers d’évents et sa carte retravailler comblera nombre de joueur d’autant qu’il est francophone ! On citera aussi MEIOU qui se concentre sur la carte la plus travailler pour EUIII à ce jour, et bien d’autres encore mais ce serait  trop long de tous les cités. Tout ces Mods donne a EUIII une durée de vie infinie tant la diversité des Mods est grandes.

Conclusion

EUIII a mit du temps pour arriver a maturation mais on peut dire aujourd’hui grâce a tout les addons et patch qu’il est bien le digne successeur de son ainée. La ou EUII était un jeu historique laissant la place à l’anti historique, EIII lui est un jeu anti historique laissant la place à l’historique. Paradox réussi ainsi à concilier tout le monde ou presque avec un jeu de qualité très moddable et a la durée de vie infinie, l’accessibilité du soft devient un point fort et non plus une inquiétude, un jeu qui peut plaire a tout le monde adepte d’historicité ou d’anti historicité EUIII a les qualités pour vous combler !



Un mot sur l'expansion Divine Wind



Après une version « complète » comprenant les expansions Napoleon’s Ambitions et In Nomine, Paradox Interactive nous avait surpris avec la sortie de Heir To The Throne. Ils ont récidivé en annonçant une quatrième expansion : Divine Wind.

En réponse à une demande de nombreux fans fidèles et à un sondage sur leur forum, et parce que trois expansions ne semblent pas suffire, Paradox Interactive nous a annoncé leur quatrième et « dernière » expansion pour le mois de décembre.

Le centre d’attention  de cette quatrième expansion sera l’Extrême-Orient avec en particulier l’introduction de quatre daimyos japonais luttant pour le shogunat et l’influence sur l’Empereur, mais aussi les luttes entre les factions chinoises pour l’obtention du Mandat du Ciel.

Divine Wind aura également comme ambition d’approfondir les autres aspects du jeu avec, entre autres :

- Une diplomatie plus poussée avec plus d’options pour les alliances et les négociations de paix

- Un certain nombre de bâtiments spécifiques de la culture, permettant un plus grand contrôle du développement des provinces

- Un développement plus réaliste du commerce

Divine Wind requerra l’installation préalable de Europa Universalis III Complete, ainsi que Heir To The Throne pour jouer, et apportera un nouveau style graphique, une carte plus détaillée, ainsi qu’un grand nombre de nouvelles provinces en Asie. Par ailleurs, Divine Wind contiendra une cinquantaine d’ « Accomplissements » à débloquer.


Derniers carnets de développement :

Neuvième carnet de développement, ou que faire de plus avec un diplomate...

Dixième carnet de développement, ou quelles petites choses sont améliorées...

Onzième carnet de développement, ou ce qu'il y a de nouveau en matière de diplomatie...

Douzième carnet de développement... ou "et avec ça, je vous mets un coup de polish ?"


Galerie d'images

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales