Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Preview Hearts of Iron 2

Créé le : 13 December 2004

Edition du : 16 December 2004

Auteur : Namspopof

 

 

Forum Hearts of Iron 2 sur l'Alliance francophone

Site officiel en anglais

 

Celui que tous attendent, la suite de Hearts of Iron, ayant pour cadre la seconde guerre mondiale. Comme le premier, chaque joueur aura la possibilité de prendre les rênes de tout les pays de notre planète à cette époque qui vit apparaître l'affrontement entre plusieurs systèmes de sociétés. La suite logique au premier opus ne déçoit pas, car ce n'est pas une simple amélioration de base qui apparaît, mais une réelle innovation du jeu, s'appuyant pour cela sur l'expérience du premier ainsi que des avis nombreux des fans de la première heure. Rien que cela mérite d'être souligné, car les développeurs de Paradox interactive sont vraiment très proches de l'ensemble de la communauté Hearts of Iron. Et ce qu'ils nous proposent vaut vraiment le déplacement, car les nouveautés foisonnent, désarçonnant parfois, mais répondant vraiment aux voeux les plus secrets. Il est bien sûr bon de noter que cette preview fut effectuée sur une version béta du mois de septembre, de nombreuses améliorations ce sont vues ajoutées au fil des mois grâce au travail des nombreux béta-testeurs que nous saluons au passage. Nous nous contenterons donc de vous énumérer nos impressions et nos découvertes puis dans les jours à venir, vous découvrirez le test complet.

 

  

 

Première impression au démarrage d'Hearts of Iron II..

 

Schéma classique tel que les puristes le connaissent, le démarrage de HOI2 ressemble à celui d'HOI. Les graphismes sont bien sûr légérement différent mais nous nous sentons en terre familière. Ce qui dénotera est le nombre de scénarios proposés, il sera dorénavant possible comme dans bon nombre de jeux RTS ( Sudden ou blitzkrieg pour ne citer qu'eux ) de faire vos propre scénarios de batailles sans pour autant créer un mod complet du jeu, un réel effort a été réalisé à ce niveau là.  Les campagnes classiques, comme celle démarrant en 1936, ne sont pas oubliées.  

A partir du moment où nous rentrons dans une campagne, nous retrouvons l'aspect familier de HOI, mais en nous apercevant très vite que les provinces ont augmenté dans certains pays, ainsi que dans certaines zones maritimes. Nous pouvons alors penser que la conquête des territoires répondra à une stratégie plus fine que le premier. ( Pour exemple la russie voit son nombre de provinces doubler comme les Etats Unis dans une même proportion, les mods de jeu traitant de la guerre froide deviennent donc très prometteurs tout comme les offensives sur le front de l'Est. Dans le même ordre les provinces dans l'atlantique sont elles aussi multipliées pour de folles traques entre convois et sous marins dans les mers du globe.) D'un simple clic sur une province, nous avons accès directement à des informations utiles et même à une interaction intuitive qui permet d'agir directement sur la province (construction d'installations). En quelques mots l'interface actionnelle sur vos provinces se fait de façon plus finie et moins répétitive. Dans nos premières parties, une réèlle impressions de contrôler plus précisément votre nation nous est apparus dès les premières secondes. De nouvelles installations constructibles ont vu le jour tel que les radars, les bases portuaires, les aérodromes de campagne. Mais surtout l'innovation se fait dans la façon de les construire, dans ce nouvel opus chaque mise à niveau de vos industries ne baissera plus votre production de PP à la source mais aura un coût en point de construction comme toutes unités. Vous pouvez donc construire 5 nouvelles usines dans une même province en même temps avec une date de livraison d'un an ( classique ) qui apparaîtront ensembles. Cette nouveauté ouvre de nombreuses possibilités au joueur qui pourra si il le désire, battir une nouvelle zone industrielle en quelques années suivant sa capacité de construction. Mais plutôt que de donner des informations en vracs, il va nous être plus facile de lister ce que nous avons vu en premier lieu comme changements. 

 

Allons voir un peu plus loin ..

 

Le maître-mot de Hearts of iron 2 semble être "intuitif". Oui, c'est le mot qui nous vient à l'esprit. Par rapport à HOI, la disposition des différentes fonctions présentes (construction d'unités, recherches technologiques, diplomatie) est d'accès beaucoup plus aisé, bien que semblant au départ difficile d'accès, elles sont en fin de compte très simple d'utilisation. La logique de toute l'interface a du être la ligne directrice des développeurs de Paradox Interactive. Attention tout de même, comme tous les jeux du même éditeur, il n'est quand même pas facile d'accès pour les novices, Hearts of Iron 1 en est le parfait exemple. Mais HOI2 bénéficie de toute évidence de l'acquis du premier opus et devrait permettre aux nouveaux venus un apprentissage plus facile. Voici quelques points qui ont retenu notre attention concernant l'interface des actions possibles:

  • Gestion centralisée de votre production que ce soit installations, brigades ou divisions. En un seul coup d'oeil vous pouvez vérifier l'ensemble de votre nation avec différents tableaux ou cadres bien plus fourni en détails que dans le premier opus. Beaucoup de nouveautés sont apparues comme les brigades qui sont dorénavant constructibles indépendament des divisions. Puis rattachables et détachables comme bon nous semble à n'importe sur n'importe quelle division déjà créée.

  • Nouvelles ressources ajoutées, le charbon fait place à l'énergie, le caoutchouc fait place aux matériaux rares et surtout introduction de la ressources " argent ou liquidités " que vous pouvez gagner en allouant le plus bien de consommation ( économie de la gestion civile precisement dans ce nouvel opus ) à votre population. L'argent permet d'alimenter vos centres de recherches et vous permet d'effectuer toutes les actions diplomatiques, elle est donc vital et uniquement gagnable via le commerce ou la priorité donnée à l'economie civile.

  • Gestion technologique complètement revue, l'interface est entièrement nouvelle et permet un visionnage suivant une arboresence de vos technologies. Là aussi en un seul jet de regard, vous pouvez voir les technologies construites, les technologies constructibles et les technologies prérequises pour l'obtention d'une autre. L'aspect recherches technologiques repose maintenant sur une notion d'un certain nombre de bureaux de recherches, gérés par des "personnalités" ayant chacune leurs propres caractéristiques. A partir de là, vous définirez un axe de recherche spécifique grâce à une interface vraiment très agréable à manipuler (même si au départ elle surprend). Une notion nouvelle vient du fait que les recherches se trouvent grâce aux fonds financiers que vous aurez. Il n'y aura plus besoin d'affecter des points de production, comme dans le système basique précédent, maintenant une notion d'argent apparaît, elle est même essentielle nous pouvons dire dans Hearts of Iron II.

  • Gestion automatique des convois si vous le désirez, diverses options permettent de créer et entretenir vos convois qui se décomposent dorénavant en 2 classes : le ravitaillement et les ressources. L'un ne transportant pas l'autre. Cette option automatique permet d'éviter les mauvaises surprises de convois coulés et encore mieux, évite aux novices de voir leurs troupes non ravitaillées. Très utile donc.

  • Interface diplomatique grandiose ! Reprenant le meilleur de Victoria dans son systeme, Hearts of Iron 2 devrait permettre des échanges sans limite ou bien des traités de commerce, de garantie d'indépendance, de non-aggréssion, d'alliance et plus encore ! La diplomatie possède un rôle encore beaucoup plus important qu'auparavant, car cela allie aussi bien vos relations avec les pays tiers que les échanges de ressources, de technologies ainsi que de provinces (oui, oui, vous avez bien lu). L'argent disponible dans vos caisses sera aussi un des points clés pour vous donner la possibilité d'utiliser au mieux l'ensemble des actions.

  • Gestion automatique de vos généraux si vous le souhaitez. Cette option évitera les désagrément des divisions non encadrées par un officier, si vous cochez les options, l'ordinateur placera suivant le type de division un général convenant à ce poste et le fera monter en promotion si il faut. Le souci présent dans HOI1 qui empèche l'AI de monter en grade ses généraux se trouve donc résolu dans ce nouvel opus. Un bon point supplémentaire ajouté à la liste déjà nombreuse.

  • Les tableaux récapitulatif sont bien plus complet. Cela dit ils ne sont pas encore interactif dans cette version béta. 

  • Mais surtout là où nous avons eu le plus de découvertes, c'est au niveau de la gestion des unités. Celles-ci peuvent désormais être automatisées dans diverses fonctions. Commençons par le terrestre : les unités peuvent se voir attribuer des missions puis retourneront à leur base d'attache. Pour exemple un corps mécanique pourra rester en retrait du front et soutenir les provinces adjacentes automatiquement. L'effet de cette commande fera que votre unité foncera vers les provinces attaquées de façon automatique ( suivant divers critères comme attaque jour ou nuit, retraite après telle date ou après un niveau de pertes définis...) puis une fois la défense réalisée, elle retournera dans sa provinces initiale. Vos unités auront principalement comme choix l'attaque ou la défense mais parfois des missions anti partisanes ou de garnisons conviendront mieux au type d'objectif. Niveau naval comme pour l'aviation, là aussi c'est une révolution, les unités sont complètement automatisées afin de remplir des missions aussi diverses que variées puis rentront comme des grandes au bercail. C'est déstabilisant au début mais on tombe sous le charme une fois la prise en main effectuée. Les AAR vont devenir de véritables chefs-d'oeuvres stratègiques.

  • Nouvelle gestion du renforcement et des upgrades de vos troupes suivant vos recherches. Vous ne pouvez plus renforcer une unité à volonté mais elle se renforcera par elle même suivant les PP que vous allouerez au renforcement des unités, même système pour l'upgrade de vos unités. Mais vous pouvez désigner n'importe quelle unité comme prioritaire et elle recevra les mises à jour et les renforts avant les autres. Pour choisir votre taux alloué aux renforts, vous pouvez le trouver dans l'ecran de production ( les 2 dernières réglettes ).

  • Nouveau système de combat, les unités attaquent dorénavant de suite la province ennemie avant de se déplacer ( le déplacement se fait après le combat ). Le nouveau moteur de combat simule la progression dans les lignes ennemies via une barre de horizontale verte et rouge sur l'image ci-contre, les attaquants sont toujours à gauche représentés en rouge, les défenseurs sont de l'autre côté représentés en vert. Dans nos tests certains combats ont duré des semaines voir pour certains plus d'un mois. Il est bon de noter que toutes les unités engagées peuvent être visibles grâce au scrolling ajouté dans ce nouvel opus, vous ne serez donc plus limité à voir les 6 premières divisions de votre armée durant le combat mais toutes. Dans le même ordre, vous pouvez désormais choisir la province pour  vos unités en retraites et de même procéder à des relèves durant le combat ( retirer une division et en placer une autre venant des provinces voisines par exemple, Stalingrad nous voilà ! )

 

Donc, récapitulons et résumons un peu ce qu'est Hearts of Iron II. Pour la campagne la plus longue vous démarrerez en 1936 pour terminer en fin 1947. Votre rôle sera, à la tête d'un pays, de prendre les décisions adéquates pour tenir votre rang façe à l'ensemble de la planète. Que vous soyez un des pays majeurs de l'Axe (Allemagne, Japon ou Italie), un des Alliés (pour les principaux la France, Grande-Bretagne) ou faisant partie du Comintern (URSS), vous aurez un défi très intéressant à relever par rapport au premier HOI car les développeurs ont revu complétement l'aspect des recherches technologiques, des combats, de la production ainsi que le relationnel (diplomatie - échanges) entre les pays. Les alliances n'étant plus figées, il sera possible de créer des alliances entre pays neutre et le commerce, grâce aux plus rusés, peut faire changer, le cours de la guerre à leurs profits.

 

Premières conclusions

 

Hearts of Iron II semble répondre à ce que la communauté des joueurs attendait dans une suite. Les unités disponibles sont d'une utilisation beaucoup plus agréable qu'avant. Leur création ainsi que certaines méthodes de mises en construction en raviront plus d'un, vous pouvez en être sûr. Certains points désagréables dans HOI ont été gommé par ce nouvel opus tout en notant quand même des graphismes qui même améliorés ne rivalisent pas avec ce qui ce fait à l'heure actuelle. 

C'est un jeu en lui-même, pareil et en même temps différent. L'apprentissage de Hearts of Iron II sera un défi très agréable à relever et dès que le joueur l'aura bien en main, nous pensons aisément que les futures parties multijoueurs écloront sur toute la planète, pour le plus grand plaisir de tous. La prise en main peut varier de 2 heures pour un ancien du genre à quelques jours tout au plus pour des novices. Autant dire qu'une nette amélioration fut apportée dans ce sens afin de rendre le jeu plus attractif tout en réussissant le pari de faire une suite, qui nous confirmons, est bien plus complète dans tous les points utlisables du gameplay. Mission réussie sur le changement de l'interface, le micromanagement amoindrie n'enlève rien au jeu, bien au contraire.

 

Configurations requises :

Minimum:
Windows 98/ ME / 2000 / XP
Pentium III 800 MHz 128 Mb RAM
600 MB d'espace libre sur le disque
Carte vidéo 4MB DirectX Compatible
carte son compatible DirectX
DirectX 9.0 ou supérieur ( inclu dans le CD )

Recommandé :
Windows 98 / ME / 2000 / XP
Pentium IV 1200 MHz 256 MB RAM
600 MB d'espace libre sur le disque
Carte vidéo 4MB DirectX Compatible
carte son compatible DirectX
DirectX 9.0 ou supérieur ( inclu dans le CD )

 

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales