Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Birth Of America : le test

Créé le : 01 January 2006

Edition du : 15 March 2009

Auteur : Dominovitch

Birth of America

Naissance des Etats-Unis, pourrait-on traduire. Ce jeu s'appuye sur les événements ayant amené la création des futurs Etats-Unis d'Amérique. La révolte des 13 colonies, soucieuses de s'affranchir de la royale tutelle britannique.

Découvrons ensemble ce nouvel opus.

Birth of America raconte l'histoire des guerres qui se sont déroulées sur le continent nord-américain durant la dernière partie du 18e siècle. Nous pourrons alors revivre la guerre d'indépendance (1775-1783), ainsi que le long combat qui a eu lieu entre la France et la Grande-Bretagne pour le contrôle de la Vallée de l'Ohio et du Canada, ainsi que la guerre entre les français et les indiens (1755-1763).

BoA est un jeu de type stratégique, avec une carte divisée en régions. Basé sur un système de tour-par-tour, le joueur pourra alors tranquillement réfléchir à sa stratégie et aux ordres qu'il pourra donner. Les tours de jeu sont résolus simultanément, de cette façon au cas où deux joueurs s'affrontent, cela permettra de ne pas perdre du temps à ce niveau là. D'une certaine manière donc, chaque camp joue en même temps. Mais c'est seulement au moment où chacun a finalisé ses ordres durant le tour que le moteur de jeu résoud le tour des deux camps, en même temps.

Chaque joueur a à sa disposition des officiers, des armées et des flottes. Il assume le rôle du commandant en chef, son objectif étant d'assurer la victoire de son camp en prenant les objectifs assignés et les villes stratégiques.

A la création d'une nouvelle partie, il est proposé 5 scénarios.

Comme dans la plupart des jeux, un tutorial est proposé, pour permettre de s'initier au principe de BoA.

Ensuite, quatre scénarios sont proposés, chacun ayant bien entendu sa propre spécificité. Sur la droite de l'écran général apparaît un court résumé du contexte du scénario choisi.

Divers paramétrages que nous verrons plus tard permette d'affiner la mise en place du scénario choisi.

Quand nous avons sélectionné un scénario, apparaît alors ce qui sera notre "champ de bataille". Découvrons-le ensemble :

Visuel un peu suranné par rapport au standard actuel, en fin de compte après avoir cliqué de ci de là sur divers endroits sur la carte nous n'y retrouvons assez aisément. Dans ce screen ci-dessus, nous sommes donc le commandant en chef des troupes anglaises. Le côté désuet des reflets du terrain est assez clair pour savoir de suite si nous nous trouvons dans des forêts ou en plaines. En fonction de la période de l'année, nous verrons varier sensiblement l'aspect visuel du terrain (ce qui sera important par la suite, surtout au niveau du ravitaillement des troupes).

La petite carte en bas à gauche permet de pouvoir rapidement en cliquant où on le souhaite de se rendre directement à un endroit donné sur la carte principale. Assez pratique comme fonction.

Les divers boutons du bas (à droite de la mini-carte) permettent de gérer les unités à notre disposition (visible en bas). Ensuite, divers sous-menus permettent assez rapidement de faire un état des lieux des forces disponibles.

En règle générale, la victoire passera par le contrôle des villes ennemies, clés des axes de ravitaillement. Ces centres urbains sont le nerf de la guerre, c'est la raison pour laquelle dans le jeu ce sont la plupart du temps des objectifs majeurs.

Chaque ville prise apporte des points de victoires, d'où un soin particulier à apporter lors de vos futures offensives. Il ne s'agit pas simplement de combattre des troupes, il faut encore pouvoir tenir le terrain (et la ville) après le combat, façe aux contre-attaques qui surviendront sûrement.

Les villes ont différents type : la cité classique, apportant un bonus de défense de base, mais qui donne aussi un ravitaillement supplémentaire non négligeable aux unités basées à l'intérieur.

Il y a les villes-forteresses. Dans ce cas, le bonus de défense est beaucoup plus important, mais en font des cibles prioritaires qu'il faut bien protéger.

Il est aussi possible de construire des dépôts de ravitaillement. Ceci est à prévoir lors d'une grande offensive, pour ne pas se retrouver éventuellement à court d'approvisionnements.

Des forts peuvent être créés, pour solidifier la défense d'une ville, particulièrement dans un secteur où on ne peut nécessairement de suite amener de nombreuses troupes.

Des ports existent aussi, nécessaire pour le radoub de votre flotte et leur permettre de se remettre à niveau après de durs combats.

Les villages indiens parsemés sur la carte apportent la touche historique de la situation de l'époque. Soit pro-français ou pro-anglais, à chaque fois il faudra veiller vers quel camp ils penchent.

Les unités avec BoA sont assez basiques. Le plus est l'existence des officiers, qui apportent divers bonus aux troupes que ceux-ci ont sous leurs commandements. Chaque officier a un rang spécifique.

Un point intéressant est d'avoir simulé au travers de la gestion des officiers le fait que vos ordres peuvent être défois ignorés! et oui, c'est qu'à l'époque en fonction de la qualité des officiers les ordres pouvaient être interprétés de diverses manières par les exécutants, au gré des circonstances. Vient aussi l'aspect des longues distances pour cette période à parcourir avant de pouvoir être au courant d'une situation changeante et pouvoir y apporter une réponse adaptée .. et rapide.

Jouer à plusieurs ?

Il n'existe pas pour le moment de version en multijoueurs (réseau IP). De toute façon, il ne peut y avoir que deux joueurs, vu qu'il n'y a que deux camps possible pour chaque scénario proposé, le moyen pour échanger les informations étant par Email.

Ceci est très bien expliqué dans la documentation fournie avec le jeu (en anglais uniquement pour le moment).

Mais il est à souhaiter que très bientôt le concepteur proposera un patch de mise à niveau pour avoir une option de connexion en réseau IP (comme la plupart des jeux de ce style actuellement), ainsi qu'une version française au niveau du texte.

Configuration recommandée ..

Au minimum, Intel Pentium III ou AMD Athlon (1200 Mhz) avec 384 MB de RAM. Une carte graphique de 64 MB vRAM avec directX 8.1. OS de type windows XP ou 2000. 1 Giga de libre pour le disque dur.

Au mieux, plutôt avoir un Intel Pentium IV ou AMD Athlon (1800 Mhz) avec 768 MB de RAM. Une carte graphique de 128 MB vRAM avec directX 8.1. OS de type windows XP. 2 Giga de libre pour le disque dur.

 

Point de vue général sur Birth of America

Ce jeu a une prise en main relativement facile. La seule difficulté que j'ai eu étant sur le fait que je suis pas très copain avec la langue anglaise. Par contre, pour le mettre en français, il suffit simplement de le faire au moment de l'installation du jeu. BoA nécessite une bonne stratégie et ceci dès le départ du scénario choisi. Il faut prévoir comme aux échecs les coups futurs, tenant compte non seulement des troupes adverses mais, surtout, de votre capacité à tenir vos lignes de ravitaillement et à détruire celles de l'ennemi.

En cela, ce jeu répond à une mécanique intéressante. L'aspect moindre que je lui trouve est une certaine inertie au niveau du mouvement des troupes. Les officiers et leurs maniements nécessitent un grand soin, sous peine de voir tous ses plans d'actions s'écrouler lamentablement.

Sinon, d'une manière générale, ce jeu peut avoir une durée de vie qui justifie son prix annoncé de 33 €. Le point essentiel à développer est à mon sens que le développeur de Birth of America propose très vite un patch permettant de pouvoir jouer via réseau-IP, qui peut alors apporter une vraie dynamique.

N'ayant pas joué complétement une campagne, l'objectif de cet article étant de faire un test succint de présentation, je n'ai pu juger sur pièces de la qualité de l'intelligence artificielle. Mais connaissant la qualité du développeur de ce jeu, je crois qu'il n'y a pas trop de soucis à se faire de côté là.

 

L'avis de la rédaction sur Birth of america :

 

Idée sur le concept : très bonne.

Interface : correcte.

Combat : cohérent.

Graphisme : moyen (au vue des standards actuels).

Durée de vie : moyenne.

 

Note générale de la redaction  :  7.5/10

 

 PATCH

Un patch regroupant toutes les modifications à ce lien

Galerie d'images

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales