Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Présentation du jeu par kiarg

Sorti fin juin 2006 dans nos contrées, Crown of Glory (CoG) de Western Civilization Software a qui nous devons aussi American civil war : forge of freedom, remet une couche en ce début d’année 2009 avec CoG : Emperor’s Edition.

Stand-alone du jeu sorti il y a plus de deux ans maintenant, le principe reste le même : vous proposer une simulation la plus réaliste possible de l’époque napoléonienne.
 

Commençons par le commencement puisque nous avons nombre de point à voir avec cette nouvelle version qui apporte un grand nombre de nouvelles choses j’ai nommé l’écran d’accueil.                                                                  

On retrouve tous les éléments originaux  avec certains ajouts le choix du scénario est déjà bien plus complet.
Vous pourrez commencer en 1803 ou 1812 mais ce n’est pas tout des scénarii spécifiques ont été crée afin de pouvoir jouer quelques nation mineures tels que le Portugal, la Bavière, les Pays Bas, la Pologne ou encore le Danemark.

Outre ces ajouts une option très importante fait son apparition la possibilité de jouer avec une économie simplifiée pour se concentré sur la partie militaire du jeu un grand plus, cela se traduit dans le jeu par deux ressources : argent et masse de travail qui pourront vous permettre de crée vos unité militaire exit le bois épice et autres, les bâtiments se limitent aussi au cantonnement fortifications et cannons pour la défense de vos villes.

Nous avons aussi maintenant la possibilité de choisir une condition de victoire plutôt inédite du nom de « Path of Napoléon », qui n’est autre que le fait d’accomplir les mêmes réalisations que Napoléon.
Des la première sélections des menus on se rend compte que même a cet écran le jeu a subi une amélioration ergonomique pour conclure l’écran d’accueil est justement plus accueillant que son aîné.

Rentrons un peu plus dans le vif du sujet et passons au jeu en lui-même.
La carte stratégique a été totalement revue ! Pas loin de 70 nouvelles provinces ont été ajoutées notamment dans les Balkans.
Les frontières sont clairement visibles désormais de même que les protectorats apparaissant en pointillées on peut en un clin d’œil vraiment voir ou se trouve son empire ce qui n’était pas forcément évident. Vient ensuite la possibilité é de zoomer ou d’anti-zoomer sur cette carte ce qui faisait aussi cruellement défaut.

De même que pour les menu de l’écran d’accueil la sélection d’unité est plus ergonomique, on passera moins de temps à sélectionner, séparer, regrouper ses troupes grâce à une option « Auto close » des fenêtres de sélection.

Autre nouveauté les musiques qui j’ai trouvée était bien plus entraînante, colle bien a l’ambiance ce n’est pas forcément important mais en tout l’effort est fait.

Le système d’upgrade est lui aussi revue et complété vous aurez toujours les améliorations de « nation » mais aussi un système d’upgrade pour les unités en faite c’est surtout une spécialisation des unités basée sur chaque type d’unité. Chaque amélioration vous coûtera des points d’expérience terrestre ou naval qui s’acquiert en combattant bien sûr. Un gros plus cette fois, permettant des armées vraiment différente.

Passons à l’aspect des batailles maintenant le moteur de jeu n’a pas subi de grande révolution, mais il est possible de jouer de vraies batailles navales désormais ! Je rappel que pour CoG : Europe in age of Napoleon nous étions sur une carte ou nous n’avions pas de réelle incidence sur le déroulement c’est désormais de l’histoire ancienne.                                                              

Pour les batailles terrestres la possibilité maintenant de combattre à l'échelle du régiment  est possible grâce a une option supplémentaire quand deux armées se rencontrent.

Pour terminer, nous allons parler d’un système d’événement qui ajoute du piment au jeu une centaine d’événement viendront ainsi ponctuer vos partie comme « le règne de la terreur ». Cela se traduit par certains bonus, révoltes etc dans certaines provinces de la carte stratégique.


Conclusion : Ce stand-alone peut se résumer en un mot : ergonomie, car c’est cet aspect du jeu qui a vraiment été travailler, et c’est une réussite. Le jeu est plus accessible moins austère, on regrettera cependant que le système de siège n’ai pas été revue gros point noir qui subsiste avec des sièges qui peuvent durer des mois dommage. CoG : Emperor’s Edition reste néanmoins toujours réservé a un public connaisseur les néophytes auront beaucoup de mal a prendre plaisir à jouer.



Sommaire de la section Crown of Glory : Emperor's

Galerie d'images

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales