Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Les complots

Le sujet du jour est les complots. Comme dans EU : Rome, les personnages peuvent avoir des ambitions spécifiques dans la vie. Ca peut-être des choses anodines comme se marier, devenir riche ou avoir un bon verre de punsch chaud, mais parfois ce peut-être bien plus sinistre comme faire tomber sa femme dans l'escalier. Ces méchantes ambitions sont appelées complots et sont cachées aux autres personnages, à moins qu'ils ne soient dans le coup. Ceux d'entre vous qui ont joué à Sengoku vont reconnaître le concept général bien que cela fonctionne un peu différemment dans Crusader Kings II. Vous choisissez un complot disponible et vous pouvez alors commencer à y inviter d'autres personnages. Si le complot est de nature militaire, comme prendre un titre, il gagne la puissance des chefs d'une force militaire. Si c'est un complot d'intrigue, vous devriez plutôt inviter des proches de la cible. La puissance de complot est un pourcentage déverrouillant de nouveaux événements et décisions. A 100%, le complot est susceptible de réussir.

Le problème est que les maîtres espions (membre du conseil) peuvent découvrir les complots en fonction de leur compétence en intrigue comparée à celle du comploteur. A moins qu'ils ne soient dans le coup, ils rendront compte à leur suzerain qui pourra alors prendre des mesures. Si vous êtes chanceux, il pourrait se contenter de vous demander de stopper vos actions. Cependant, s'il a des preuves de vos manigances, il peut vous emprisonner sans répercussions (normalement, les autres personnages voient comme un tyran celui qui jette ses gens dans le donjon). Être emprisonné met automatiquement fin au complot.

Voici quelques uns des plus intéressants complots :
-changer la loi de succession
-prendre un titre de votre suzerain
-tuer un personnage

Au cours des dernières semaines, nous avons équilibré les complots concernant les lois de successions car tout le monde comploté pour institué la monarchie élective (en 1453, tout les royaumes ont fini avec cette loi) Bien sûr, il est logique pour les vassaux de prendre ce complot qui leur donne une chance d'être élu. Cependant ce n'était pas très agréable d voir le duc d'Aquitaine lancé une guerre civile à ce sujet alors que le roi Philippe tentait de reprendre la Normandie à Guillaume le Conquérant... Nous avons donc peaufiné la probabilité pour d'autres de rejoindre ce complot et durci les conditions pour le prendre.

Capture d'écran

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales