Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Carnet de de développement 4 : le patch 2.00

Créé le : 12 November 2013

Edition du : 12 November 2013

Auteur : Arko

  • Les levées

     Un premier changement opéré à ce niveau, est la diminution des quantités de troupes obtenues par ce biais auprès de vassaux. Ceci par plusieurs changements de règles.

     Tout d'abord, les troupes prélevées en dehors la région de jure où se trouve votre capitale (le plus souvent donc le territoire de jure de votre titre principal) seront moindres, ce, graduellement selon s'il s'agit de comtés, duchés, royaumes, empires (NDLR : désolé le texte original n'est pas super clair, je cite "first off, levies from outside your de jure capital region get progressively smaller in stages (county, duchy, kingdom, empire, outside).").

     Ensuite, les vassaux ne fourniront aucune troupes s'ils n'ont pas une opinion positive de vous (auparavant cette limite était placée à une opinion de -25). D'un autre côté, vous bénéficiez à présent d'un bonus d'opinion important en cas d'agression étrangère, plus particulièrement s'il s'agit d'infidèles. En conséquence, on peut approcher le maximum théorique de troupes en réponse à une attaque mais pas lorsque l'on est soit même l'agresseur. Autre conséquence indirecte, les factions seront de fait moins dangereuses durant le temps où le royaume est menacé.

     Dernier point, la compétence martiale du souverain impacte directement et significativement la taille des levées disponibles sur son domaine propre.

Les levées (cliquer pour agrandir)


  • Les batailles

     Un nouveau dispositif voit le jour pour compléter le système de combat : les goulets d'étranglements.

     Cette technique est liée au terrain et permet à une armée en défense de trouver parfois un lieu favorable à améliorer sa capacité à se défendre avant le début du combat. Cette possibilité dépend de la nature du terrain, de la compétence du commandant, et si ce dernier possède le trait de commandement adéquat. Concrètement, les flancs sont plus resserrés, évitant ainsi aux flancs défendant d'être débordés par un flanc attaquant à l'effectif plus nombreux (nombre au départ pris en compte), pendant la phase de mêlée.

     La principale raison derrière ce changement est qu'à présent, se faire déborder par le flanc est beaucoup plus dévastateur qu'auparavant, et encore pire, par les deux flancs, ou par le centre défait. La composition des mercenaires et ordres militaires saints a été adaptée pour répondre à cette nouvelle contrainte et ils arborent donc une composition en trois régiments afin de pouvoir former une ligne de combat à eux seuls.


  • What else ?
 >> Les mongols et aztèques arriveront désormais avec plus de régiments, mais de plus petite taille.

 >> Wiz (AKA Martin Anward ; qui a bossé sur l'IA d'Europa Universalis IV, et auteur de CK2plus) a été mis sur le coup pour bosser sur l'IA militaire...

 >> Ajout d'un mod Ironman, 50 succès Steam, (d'un workshop aussi, pas mentionné ici mais ça a été dit).

 >> Le métaserveur multiplayer sera fermé (et remplacer lors d'un prochain patch par un serveur Steam, donc façon EU4)

Goulet d'étranglement (cliquer pour agrandir)



Les Mercenaires version 2.0 (cliquer pour agrandir)

  • Une ombre au tableau

     Crusader Kings 2 étant une expérience si légère et colorée, il a été décidé d'ajouter une petite dose de drame et tragédie ! Désormais les femmes peuvent mourir en couche, soit le moment venu soit un peu plus tard de maladie. Les enfant peuvent naître avec le trait "souffreteux" ("sickly" en anglais dans le texte), bref fragile dès la naissance, et devraient donc probablement trépasser avant d'avoir vu leur troisième année. Tout cela n'est pas juste le fruit du vice des développeurs, cela impacte le gameplay de manière intéressante : des alliances par mariage pourront se voir annulées subitement et vous ne saurez pas si votre petiot souffreteux survivra jusqu'à l'âge adulte.

  • Tolérance religieuse

     Quand un personnage se convertit à une nouvelle foi, il se peut qu'il se montre tolérant envers son ancienne foi. Ceci s'exprime par une série de nouveaux traits qui affectent l'opinion de et envers le personnage. Par exemple, un roi fraichement converti du paganisme n'aura pas de malus d'opinion envers les ceux restés païens et eux n'auront pas de mauls non plus envers lui.



Tolérance religieuse (cliquer pour agrandir)
   

     Sortie le 18 novembre 2013 ! 

>> Retour à l'index

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales