Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Revendications

Bonjour à nouveau, il est lundi ce qui signifie qu'il est temps de faire un autre carnet de développement. En fait il y en aura plus pour vous aujourd'hui. Comme les choses ont été un peu mouvementées ce week-end, je n'ai pas eu le temps d'écrire un carnet aussi long que ce que je voulais, nous vous donnerons donc un petit. Et pour finir dans 3 ou 4 heures, il y en aura un autre



Revendications


Nous sommes ici aujourd'hui pour parler d'un des nouveaux concepts introduit par DH : les revendications !
Que sont les revendications ? Et quelles sont les différences entre les revendications et les core ? Voici les réponses à ces questions !

Les revendications sont essentiellement utilisées à des fins diplomatiques et sont utiles pour faire valoir la volonté d'un pays à posséder et contrôler une province. Il n'y a pas d'avantages économiques à contrôler une province : elles sont considérées comme non-national pour l'IC/le MP/les ressources ou le risque de révoltes et il n'y a pas de moyens de transformer ces revendications en cores. Cependant une province revendiquée est considérée comme nationale pour la diplomatie et la libération de pays. Cela signifie qu'une province revendiquée apparaît dans la section "à revendication contre" de l'onglet diplomatie. L'IA ne donnera pas des provinces sur laquelle elle a des revendications a ses alliés ou satellites même si ces provinces sont des cores de l'allié. Dans la plupart des cas les revendications seront utilisés par le joueur pour redessiner la carte selon ce qu'ils veulent voir après la victoire, notamment en cas de partition. Pensez à la division de la Grèce par exemple : l'Italie, l'Allemagne et Bulgarie peuvent revendiquer différentes province et ne les donnerons pas à leurs alliés (même si ceux-ci ont un cores dessus)

Alors comment les revendications de provinces marchent ? Par le biais du menu clic-droit, il est possible d'ajouter et supprimer des revendications sur une province, une zone ou une région. Réclamée des provinces non-possédée accroît la belligérance et retirer des revendications la décroît(les deux valeurs sont dans misc.txt) Les provinces revendiquées peuvent être vue sur la carte en mode diplomatie -elles utilisent un vert plus clair que celui des cores et un point noir au lieu du rouge des cores


Cependant il y a des limites pour empêcher l'exploitation de ce nouveau mécanisme : il n'est pas toujours possible de réclamer les provinces d'un autre pays. Les nouvelles revendications peuvent être fixées librement pour les ennemis en guerre, mais ne peut-être réglée pour les pays neutre que si la politique le permet (interventionnisme élevé). En outre les revendications ne peuvent être exigées des pays que vous garantissez en même temps : par exemple l'Allemagne ne peut pas demander de provinces de la Pologne si elle est garant de son indépendance !

Une autre nouvelle fonctionnalité utile est que les négociations de paix peuvent tenir compte des cores et des revendications :
-insister sur des demandes ajoute automatiques tout les revendications et cores que le pays initiant la demande a à la liste des provinces demandées
-demander la paix ajoute automatiquement les réclamations et cores que le pays receveur a à la liste des provinces demandées



Libération automatique des Nations

Une autre caractéristique très intéressante introduite par DH est la libération automatique des nations. Tout d'abord les revendications sont prises en compte lorsqu'une nation est libérée et sont considérée comme des provinces supplémentaires. En outre, Darkest Hour a examiné la libération automatique de pays par l'IA qui souffrait de nombreuses limitations : l'IA pouvait libérer un pays de sa liste seulement si c'était une démocratie, en paix et qu'il n'y avait plus de puissance de l'Axe. Ces limitations ont été retirées et maintenant, même l'Allemagne ou l'Union Soviétique peuvent libérer des pays en cours de guerre. En outre, sil n'est plus nécessaire de contrôler toute les provinces de la liste minimum revolt.txt, les provinces extra et revendiquée sont toutes prises en compte et si suffisamment d'entre elles sont sous contrôle d'un pays IA, il y aura libération du pays.

Oui mais que cela signifie-t-il en termes de gameplay ? Eh bien, nous savons qu'après la fin de la seconde guerre mondiale, les Alliés ont libérés l'Allemagne de l'Ouest et la Corée du Sud tandis que le Komintern faisait de même en Allemagne de l'Est et Corée du Nord. Mais que faire si les choses vont différemment ? Qu'est ce qui serait arrivé si les Alliés avaient récupéré une partie de la Pologne ? Cette situation peut-elle mener à une Pologne Démocratique et une Pologne Communiste ? Ou si l'Union Soviétique avait conquis toute l'Allemagne et la moitié des Pays-Bas, aurait-elle crée des Pays-Bas de l'Est opposé aux Pays-Bas de l'Ouest ? Ou peut-être même une Italie du nord communiste et une Italie du sud démocratique !

Avec ces nouveaux mécanismes (et avec de nouveaux pays "communistes" rajoutés bien entendu), il est possible de créer une situation dynamique après la Victoire en Europe. Plus d'événements, l'IA sera capable de libérer automatiquement les pays dans les plus brefs délais et le résultat de la guerre sera différent à chaque fois. La Course pour Berlin sera plus rapide et avec de plus grandes conséquences !

Captures d'écran

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales