Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Traduction française de la préview Armchair General Magazine

Créé le : 29 November 2004

Edition du : 29 November 2004

Auteur : Dominovitch

 

Pour voir toutes les images, cliquez sur le lien vers la preview originale en anglais.

 

Traduction de la preview de Hearts of Iron 2 écrite par Jason Raven

Traduction française par Dominovitch.

 


Ah, Paradox, quelle relation d'amour avons-nous avec toi. Je joue aux jeux de Paradox depuis Europa Universalis. J'y ai passé un temps fou et puis est arrivé Hearts of Iron. C'est celui-ci qui est maintenant mon préféré, quasiment le Saint-Graal découvert. Imagine, avoir conçu un jeu qui couvre une période allant de 1936 à 1948, qui te permet de choisir n'importe quel pays, et de tout contrôler de A à Z.Tu sélectionnes les différents ministres de ton gouvernement, les recherches technologiques, tu décides des améliorations de ton pays (industries, infrastructures), tu choisis et donc intervient dans la diplomatie avec les autres pays. Et en plus tu peux commander une armée diversifiée aussi bien au niveau terrestre, aérienne que navale, à un niveau opérationnel. Donc tu vois pourquoi que je pense que HOI est le Saint-Graal pour moi !
Si tu découvres Hearts of Iron et les jeux Paradox en général, alors tudois comprendre que tu entres dans un nouvel univers. Paradox conçoit des jeux relativement complexes avec une profondeur et une polyvalence inouï ! Cela signifie qu'ils ne sont pas faits pour les cadiarques ou les impatients. Les jeux de Paradox t'amènes dans un état qui tour à tour sera de l'exaltation, de la déception, de la colère, du ravissement et pour finir un réel plaisir de satisfaction pour le temps que t'y auras passé.
Donc, c'est dans cet état d'esprit que j'ai accepté la tâche de faire la preview de Hearts of Iron 2. Après avoir reçu le jeu, j'ai rapidement mis le CD dans le lecteur et j'ai lancé la bête ! La page d'accueil assez familière me salue au passage, accompagné d'une mélodie assez calmante ce qui fut bon pour mes nerfs surmenés. En fait, c'est une des rares fois où j'ai trouvé que la musique était vraiment agréable à écouter, chose que j'ai faite durant l'intro pendant 3 à 4 minutes avant de passer aux choses sérieuses. Ensuite (malgré un passage bureau car j'ai voulu de suite ouvrir le tutorial alors qu'il n'était pas disponible encore), j'étais enfin dans le jeu.

Interface et Graphiques


Quand j'ai pu enfin être dans le jeu, j'ai été bloqué dans mes démarches. Beaucoup de choses ont changé ! A part quelques points superficiels, nous pouvons vraiment affirmer que l'interface a été complètement revu. Il y a les divers menus habituels - recherche, diplomatie et production. Cependant, l'interface de production inclut maintenant un mécanisme permettant d'améliorer des unités dans ce domaine (avant, l'industrialisation et la construction d'unités était bien séparée), et se combine avec l'interface de production des unités pour créer une sorte d'atelier particulier unique (je ne vois pas comment mieux traduire) pour optimiser l'économie en général. La carte elle-même est beaucoup plus renseignée - tu peux plus facilement savoir ce que tes provinces ont eu comme directives (construction d'industries, d'infrastructures, etc ..). Des icônes spécifiques t'indiquent si par exemple la province a une protection DCA et il existe aussi plusieurs écrans pour la carte, par exemple déterminer au plus vite quelles sont les provinces ayant des Points de Victoire (essentiel quand on cherche à annexer au plus vite!). De façon générale, la nouvelle interface correspond à un réel progrès, avec beaucoup d'aides à la manipulation des divers fonctions existantes ainsi que divers sons qui t'indiquent quand tel ou tel chose arrivent à finition, bref, une interactivité vraiment agréable qui fait que tu es vraiment immergé dans le jeu.
Je devrais peut-être également dire que les graphismes ont été améliorés par rapport au premier opus, mais honnêtement ils ne m'ont pas fait tourner la tête. En fonction des divers pays, il peut y avoir des sensations différentes en fonction des sprites qui y sont associés, mais il est difficile de s'y passionner. De toute manière, l'achat d'un jeu se fait sur divers paramètres où le graphisme a son importance, mais moindre pour ce type de jeu. Disons simplement que par rapport au premier il y a une légère amélioration. Là où je l'ai un peu "mauvaise", c'est que certaines représentations de bateaux ou d'avions sont vraiment "non indentifiables".

Gérer votre nation


Dans Hearts of Iron 2, la gestion du pays correspond à la production, la recherche, la diplomatie et le commerce. Le système de production est costaud. En effet, tu dois affecter ta capacité industrielle (IC ou PP) pour produire tes biens de consommation (conso), construire de nouvelles unités, approvisionner tes troupes (ravito), mettre en upgrade les unités existantes (amélioration) ainsi que pouvoir amener des renforts et réparer tes unités. Un changement radical par rapport au premier opus est que tu n'affectes plus de PP pour faire des recherches, mais celles-ci s'obtiennent plutôt en utilisant une nouvelle ressource, l'argent. Celui-ci peut se générer par exemple en assignant les PP excessifs aux biens de consommations ou alors par le biais du commerce des autres ressources. Ceci ouvre la voix à de nouvelles possibilités.
L'interface de la Production
Le fait de pouvoir choisir d'utiliser mes PP que pour améliorer des unités existantes, en produire plus ou encore remettre à niveau celles ayant momentanément pris du plomb dans l'aile durant les combats est un des changements favori dans le nouveau système de jeu. C'est agréable de voir que ton infanterie de 1936 s'est amélioré grâce à la découverte de nouvelles applications qui ont permit l'upgrade de l'unité, ou recevoir l'information que le PzIIf a été amélioré en PzIII. Le point désagréable par contre est que tu ne sais pas pendant le jeu quelles sont les unités qui sont en train de bénéficier de cette mise à jour tant que celle-ci n'est pas terminée.

L'écran Recherche


Le système de recherches est très différent de Hearts of Iron. Le nouveau concept suppose qu'il y a un certain nombre d'équipes de personnel de recherches chacune avec différentes capacités, avec des forces et faiblesses. Tu sélectionnes alors un certain nombre d'équipes et un projet pour que chacun d'eux puisse travailler dessus. Le système qui permet de gérer les recherches me laisse de marbre. La manière ce composer ces équipes me fait penser à des jeux où l'aléatoire à une grande place où la finalité n'est pas vraiment visible à court terme. De plus, le résultat global du nouveau système a été fait pour permettre une simplification du processus de recherches, tel que par exemple le fait qu'il ne sera pas possible d'avoir des chars de type Panther avant 1941.
Le système diplomatique est amélioré et le commerce est maintenant géré via l'interface diplomatique, il n'y a plus de marché mondial abstrait comme avant. Les résultats de votre commerce ont maintenant de l'impact sur les rapports diplomatiques. Des diplomates sont créés aussi et il coûte de l'argent à l'entretien à vos alliés et ennemis (pour ceux qui aiment les dîners diplomatiques je suppose). Il y a beaucoup plus d'options diplomatiques, mais qui veut parler de paix quand tu peux avoir la GUERRE !

Guerre !


Le plus grand changement que tu noteras avec HEarts of Iron 2 est le nouveau système de combat "le mouvement c'est l'attaque". Ceci signifie tout à fait littéralement que dès l'instant où tu lances un mouvement sur une province contrôlée par l'ennemi, tu es de suite enphase de combat avec les unités qui sont dans cette province. Je peux te dire que je me suis fait souvent avoir car mon ennemi réagissait vraiment trop vite. Néanmoins, le système semble beaucoup plus cohérent au niveau de la réalité des combats. Tu as la capacité d'utiliser des options diverses comme mettre des unités en réserves tactiques, des ordres spécifiques pour soutenir une attaque (sans intervenir directement), et quelques autres points intéressants. Ceci ajoute encore plus de profondeur et exige une planification plus profonde et plus réaliste.

Les combats aériens et navals sont également très différent. Il y a une multitude de nouvelles caractéristiques qu'il est possible de développer. Beaucoup de ces dernières sont simplement conçus pour améliorer l'interface. J'allais à l'origine dire que ceci réduit le micro-management, mais en étant honnête pas vraiment - le réel effet de ces nouveautés te donne un plus grand contrôle de tes actions. Par exemple, un ordre spécifique dans l'interface de combat aérien te permet de décider jusqu'à quel point tu acceptes que ton unité soit endommagé avant de pouvoir rompre le combat. Il y a également un certain nombre de nouveaux types de mission, tels que des missions d'interdiction pour l'avion, et les raids navals contre les convois.
Bien que plus anodin à première vue, l'introduction des ports et aérodromes comme concepts plus présent dans le jeu a, je crois, un impact plus important à long terme. Hearts of Iron 2 a des ports/aéroports pour certaines provinces seulement et leurs capacités changent. Cela veut dire qu'il faut tenir compte de l'existence de ceux-ci quand tu envisages une attaque car l'endroit de ces ports/aéroports peut avoir des conséquences stratégiques très importantes pour la suite de l'offensive que t'as démarrée. Concept simple mais conséquences irréversibles.
Le jeu a également un plus grand nombre de provinces, qui a un impact sur la façon dont la guerre va se jouer. Ceci fait qu'il sera plus dur de prendre une province même si elle est défendue par des unités plus faibles.

Apprendre le Jeu


Dans un jeu complexe comme celui-ci, le manuel et le tutorial prend une importance extrême. Ce jeu est intimidant pour les débutants. au moment où je fais cette preview le tutorial n'était pas disponible, mais Paradox a promis qu'il y en aurait un de disponible pour le CD qui sera mis en distribution. Celui-ci sera divisé en 6 parties qui expliqueront les bases essentielles à connaître pour bien démarrer à Hearts of Iron 2.
N'ayant pas de tutorial, j'ai dû me rabattre sur le manuel énorme joint avec le CD. Heureusement, celui-ci est vraiment excellent, écrit par des joueurs, dans un langage compréhensible, et avec les précisions suffisantes permettant de savoir comment le jeu peut être utilisé. L'auteur a même inclus une partie nommé "section des concepts principaux" qui m'a permit de vraiment avancer dans la compréhension du jeu. Par contre, ce manuel ne rentre pas dans des détails précis comme des points sur les caractéristiques pour tel ou tel unités par exemple ou décrire plus précisément les mécanismes de jeu dans tel ou tel phase/action.

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales