Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Traduction interview sur Gameindustry

Créé le : 28 December 2004

Edition du : 28 December 2004

Auteur : Namspopof

 

Traduction française de l'interview par Dominovitch, cliquez sur le lien au dessus pour visiter la page originale.



Par: John Breeden II
GiN Rédacteur en chef


Il est maintenant l’heure que les meilleurs hommes (et femmes) viennent en aide à leur pays (de leurs choix). Il est presque temps de lancer la prochaine offensive.

Le 4 janvier est un jour que la plupart des joueurs de stratégie attendront avec anticipation, car c’est à ce moment que Hearts of Iron II sera disponible en magasins et offrira une autre opportunité de combattre durant la seconde guerre mondiale. Nous avons accaparé de questions le Vice-Président de Paradox, Fredrik Lindgren pour lui demander comment HOI 2 est différent de son prédecesseur qui avait été encensé assez fortement.

GiN : Pour ceux qui ne sont pas familiers du premier jeu, Heats of Iron, pouvez-vous nous dire ce que signifie un jeu de grande stratégie, où il ne s’agit pas seulement de commander des troupes durant les combats ?

Lindgren : La grande stratégie signifie que la guerre sera faite au niveau divisionnaire, et que vous prendrez la direction de la production, des recherches technologiques et de la politique globale du pays que vous choisirez.

GiN : Avec Hearts of Iron, vous avez une base de fans assez importantes, qui espérent beaucoup dans cette suite. Ceci a-t-il donné beaucoup de pressions sur votre équipe de développement ?

Lindgren : Il y a eu effectivement une pression importante sur l’équipe pour créer un jeu de qualité, mais celle-ci venait plutôt de l’équipe elle-même. Dès le départ, ils se sont concentrés complétement sur la création d’un grand jeu.

GiN : Quand Hearts of Iron est arrivé, il a vraiment révolutionné le jeu de stratégie. Alors l’édition Platinium a été rajouté aussi. HOI 2 est-il plus qu’un simple rajout, ou au contraire un véritable pas en avant ?

Lindgren : HOI2 est complétement différent d’HOI. La plupart des élèments de base ont été modifié, pour donner au joueur une meilleure jouabilité quelle que soit son expérience. Notre objectif avec HOI2 a été de rendre plus aisé l’apprentissage du jeu que pour le premier.

GiN : Combien de pays peuvent être jouer avec HOI2 ?

Lindgren : Vosu avez le choix entre 175 pays, et au niveau multijoueurs, 32 peuvent simultanément jouer !

GiN : Quelles sont les différences auxquelles peut s’attendre un joueur quand il prend, par exemple, l’URSS ou le Luxembourg ?

Lindgren : Pour le Luxembourg, vous pouvez comptez sur le fait que l’Allemagne vous annexera sûrement en 1939. Pour l’URSS, diverses stratégies peuvent être élaborées pour réussir. Il est plutôt intéressant de jouer l’URSS, car ce pays a l’ouverture sur deux continents (Europe-Asie) et a une grande armée.Le joueur qui prend un plus petit pays se met vraiment un challenge plus intéressant
qu’avec Heart of Iron.

GiN : Regardant certains des screenshots du jeu, les graphiques semblent vraiment pointus. Y avait-il une importance à souligner pour HOI2 cette nouvelle vue ?

Lindgren : Nous avons voulu que le jeu soit “rafraîchi” et en même temps gardât toujours le sentiment de la deuxième guerre mondiale. Bous avons trouvé important de changer l’apparence par rapport aupremier jeu. Bien différencier les deux jeux, mais également faciliter l’interface pour mieux l’appréhender et réduire les micro-mangements des actions du premier.

GiN : Bien que Hearts of iron ait la plupart du temps reçu des critiques positives, il y avait des parties du jeu que beaucoup de joueurs ont trouvé difficile à utiliser correctement, comme la gestion des convois, ou le commerce sur le marché mondial. Ces points là ont-ils été modifié dansHOI2 ?

Lindgren : Le joueur peut maintenant choisir de laisser la main à l’IA pour la gestion des convois, ou le faire lui-même. Le système du marché mondial est également différent, retirant le marché mondial de Hearts of Iron. Dans HOI2, le commerce est géré par un système d’accord bi-latéraux entre les pays.

GiN : Un des changements les plus passionnants que les bêtas-testeurs ont soulignés, c’est la maniére de gérer les recherches technologiques. Pouvez-vous en dire plus sur le concept des bureaux de recherches d’HOI2 et comment l’ajout de personnalités au niveau des recherches améliore la jouabilité ?

Lindgren : Chaque pays a un certain nombre d'équipes de technologie; la capacité industrielle de chaque pays définit combien d'équipes actives de technologie le pays pourra avoir dans la production. Les équipes de technologie sont de vrais chercheurs et industries historiques des années 30 jusqu’aux années 40, tout spécifiques pour chaque pays.

GiN : Nous avons noté que tous les chefs du monde dans le jeu, en plus de la plupart des militaires et des chefs politiques plus mineurs ont des images avec leurs noms. Combien de temps votre équipe a-t-elle pris pour faire toutes ses recherches ?

Lindgren : Trop d'heures (sourires). Sérieusement, nous pensons que le détail s'ajoute beaucoup au gameplay et donc il est important d'avoir les noms corrects des généraux, des chefs et des scientifiques. Aussi longtemps que nos joueurs apprécient ce niveau de détail, nous ne pouvons pas passer assez de temps le recherchant. Nous avons également un grand réseau des chercheurs nous
aidant beaucoup.

GiN : Une polémique principale entourant le HOI original était le jeu interdit en Chine. La plupart du temps quand nous discutons du sujet des jeux étant interdits, ils sont en général de type violent, mais pas pour des jeux de type historique. Est-ce que la Chine a-t-elle jamais expliqué pourquoi le jeu original a été interdit et vous attendez vous à ce que HOI2 soit également interdit ?

Lindgren : La Chine l'a interdit étant donné que le Tibet est un pays jouable dans le jeu, et quelques autres (historiquement) détails corrects. Puisque nous refusons de changer le jeu pour des raisons politiques, nous nous attendons à ce que HOI2 soit aussi interdit en Chine. Notre réputation et intégrité est plus importante que n'importe quel revenu potentiel que nous obtiendrions pour changer le jeu.

Genièvre : Vous avez un nombre de fans assez important. Leurs avis ont-ils comptés dans l’élaboration d’HOI 2 ?

Lindgren : Nous avons beaucoup écouté les joueurs de Hearts of Iron en développant HOI2. En même temps nous avons eu une vision claire au sujet de ce que nous avons voulu inclure dans HOI2 pour en faire un grand jeu. La version finale est un mélange de conception des jeux de Paradox et des souhaits des jeours de HOI.

GiN : Quelle nouvelle caractéristique pensez-vous que les joueurs deu premier HOI apprécieront le plus avec HOI2 ?

Lindgren : Je pense que les scénarios de bataille sont un véritable plus au jeu. Chaque scénario peut être fini en deux à six heures et est excellent pour des sessions multijoueurs. L'option de multijoueur coopératif est un autre détail qui fera plaisir à la plupart des joueurs.
 

By: John Breeden II
GiN Chief Editor

Now is the time for all good men (and women) to come to the aid of their (chosen) country. It’s nearly time to launch the next offensive.

January 4th is a day that most strategy gamers have been awaiting with great anticipation because that is the day Hearts of Iron 2 ships to stores and gives us another chance to fight World War II. We cornered Vice President of Paradox Interactive Fredrik Lindgren to ask him about how HOI2’s attack on the market would be different from its critically acclaimed predecessor.

GiN: For those not familiar with the Hearts of Iron original game, can you explain what is meant by saying it is a game of Grand Strategy, where more than just the battlefield commander roles are explored?

Lindgren : Grand Strategy means that the war is fought on a division level, and that you take full command over the production, technology research and policies of the nation of your choosing.

GiN: With Hearts of Iron having such a huge fan base, expectations are high for the sequel. Does this put a lot of pressure on your development team?

Lindgren : There has been great pressure on the team to create a high quality game, however the biggest pressure has been coming from within the team itself. Since day 1 they have all been completely focused on creating a great game.

GiN: When the original Hearts of Iron came out it really revolutionized strategy gaming. Then the platinum edition added to that. Is Hearts of Iron II more of an add-on, or will is it another quantum leap forward?

Lindgren : Hearts of Iron is a completely different game than its predecessor. Most of the basic elements have been changed to make the game smoother and give the player a better gaming experience. Our goal for Hearts of Iron 2 has been to make it easier to learn but harder to master than Hearts of Iron.

GiN: How many countries will you be able to play in HOI2?

Lindgren : You can choose from more than 175 different countries, playing up to 32 simultaneous players in multiplayer!

GiN: How different of a game can a player expect when playing say, Russia or Luxembourg?

Lindgren : As Luxemburg, you can expect to be annexed by Germany in 1939. For the Soviet Union you can choose different strategies to succeed. The Soviets are rather interesting to play, given it is spread over two continents and commands a great army. Playing smaller countries is a much bigger challenge than in Hearts of Iron.

GiN: Looking at some of the screenshots from the game, the graphics really look sharp. Was there an emphasis on giving HOI2 a new look?

Lindgren : We wanted the game to feel fresh and at the same time still keep the World War II feeling. We felt it was important to change the look from the first game. Mainly to separate the two games, but also to make the interface easier to learn and reduce the micromanagement parts of the game.

GiN: Although Hearts was critically acclaimed, there were some areas that many players found difficult to use properly including convoy management and trading on the world market. Have these areas been changed for HOI2?

Lindgren : The player can let choose between letting the AI handle the convoy system, or doing it himself. The trading system is also completely changed, removing the “world market” from HOI. In HOI2, trade is handled through bilateral trade agreements between countries.

GiN: One of the most exciting changes from the early beta looks to be the way players handle technology research. Can you talk a bit about how the concept of research teams work in HOI2, and also how the addition of historical scientists will improve gameplay?

Lindgren : Each country has a certain number of tech teams; the Industrial Capacity of each country defines how many active tech teams the country will be able to have in production. The tech teams are real historical researchers and companies from the 1930s and 40s, all specific for each country.

GiN: We noticed that all the world leaders in the game, in addition to most of the military and more minor political leaders have pictures with their names. How long did your team have to spend collecting all those photos and doing all that research?

Lindgren : Too much time (smiles). Seriously, we think that detail adds a lot to the gameplay and therefore it is important to have the correct names of generals, leaders and scientists. As long as our players appreciate this level of detail, we can’t spend enough time researching it. We also have a big network of researchers helping us a great deal.

GiN: One major controversy surrounding the original HOI was the game getting banned in China. Mostly when we report about games being banned they are of the violent Grand Theft Auto type, and not a historically accurate simulation. Did China ever explain why the original game was banned and do you expect HOI2 to also be banned there?

Lindgren : China banned it due to the fact that Tibet is a playable country in the game, and a few other (historically correct) details. Since we refuse to change the game for political reasons, we expect Hearts of Iron 2 to be banned in China as well. Our reputation and integrity is more important than any potential revenue we would get for changing the game.

GiN: You have a large fan base. Did a lot of their input go into HOI2?

Lindgren : We have listened a lot to the HOI players when developing HOI2. At the same time we had a clear vision about what we wanted to include in HOI2 to make it a great game. The final version is a mix of Paradox game design and gamer input.

GiN: What new feature do you think players of the original game will be most excited about with Hearts of Iron 2?

Lindgren : I think the battle scenarios are a great addition to the game. Each scenario can be finished in two to six hours and are excellent for multiplayer sessions. The option of co-operative multiplayer is another detail I think will appeal to most players.

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales