Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

11ème carnet de développement

Noël et le nouvel an étant passé les vacances sont finies et nous devons nous remettre au travail. Ne dites cependant pas que nous ne vous sommes pas agréables car nous avons décidé de publier un court journal de développement sur le systéme de renseignement.

Une caractéristique  importante dans tout les jeux de stratégies et le renseignement et peut-être la plus importante. La deuxième partie et de savoir comment déterminer ce que l'ennemi à derrière ses lignes spécialement si vous jouez l'Allemagne occupant la France et se demandant ce que font les Alliés de l'autre côté de la Manche. Comme mentionné dans le précédent journal, nous avons plusieurs niveaux de détection qui vous permettent de voir différents niveaux de détail concernant une province. Comme dans les précédents Hearts of Iron, une manière de découvrir les choses est d'avoir des unités sur la ligne de front qui vont patrouiller et découvrir ce qu'il y a de l'autre côté du front, cela reste ainsi votre premiére façon de trouver ce qu'il y a. Cependant, cela ne résout pas le problème de savoir ce qu'il y a derrière la ligne.
C'est dans cet esprit que nous allons parler d'un petit changement par rapport à Hearts of Iron 2: les stations radars ne sont plus simplement des stations radars mais également un site de collecte de renseignement. La station radar est aussi désormais un intercepteur de signaux et une station d'analyse qui vous donne(et les méchants ne doivent pas l'oublier) la capacité de voir derrière les lignes ennemies. Plus grande est la station meilleur sera cette capacité.

Un certain nombre de facteurs entrent en jeu. Tout d'abord, vous avez le cryptage et le décryptage qui comme dans les versions précédentes rendent plus difficile pour l'ennemi de voir ce que vous faite et plus facile pour vous de voir ce qu'il fait. Nous avons aussi une technologie générique de radio qui donne des bonus de combat à vos unités mais les rendent aussi plus facile à détecter(notre logique est que même si votre capacité  pour décrypter les signaux radio est faible, l'analyse du trafic vous permettra de vous faire une idée de ce que l'ennemi fait)

Ensuite il y a le niveau de l'unité: plus le niveau du quartier général est élévé plus facile est sa détection. Fondamentalement, nous pensons que ceux-ci ont plus de choses à dire que les états-majors de niveau inférieur. Celà vous permet également de créer soigneusement un QG de groupe d'armées(appelons le US 1st Army Group pour les arguments) dans le sud est de l'Angleterre commandé par une général haut gradé(peut-être Patton) et je suppose si nous voulons aller jusqu'au bout que nous pouvons assigner quelques armée et QG de corps à cette formation. Si les divisions sont plus difficiles à detecter que le QG de haut niveau, le fait que les divisions ne peuvent pas être detecter ne veut pas dire qu'il n'y en à pas. Ainsi le joueur allemand ne peut ignorer la possibilité d'une invasion à Calais

Eh bien, c'est en tout cas la théorie de comment fonctionne le jeu. Nous avons toujours une image incompléte de ce qui se passe derrière les lignes ennemies. Nous pensons que celà ajoute deux chose au jeu. En premier, le réalisme du renseignement n'est pas limité à la seule ligne de front et là où les avions se trouvent, ils peuvent rapporter des piéces de ce qui se passe ailleurs. En second lieu, celà rajoute un nouveau niveau de stratégie au jeu, vous n'avez plus seulement à vous demander où est l'ennemi mais aussi si vos renseignements sont bons. Il y a aussi un très bel effet sur l'IA: un joueur peut tenter de deviner où l'ennemi va attaquer mais l'IA ne le peut pas. Maintenant, l'IA peut regarder derrière les lignes ennemies sans avoir à recourir à une de ces béquilles qui gênent beaucoup les joueurs. Elle peut commencer à réagir à des choses comme une accumulation de troupes alliées dans le sud de l'Angleterre(ce pourrait-être Overlord)avec exactement les mêmes mécanismes que le joueur.

Comme vous pouvez le voir ici, l'Allemagne dispose d'un radar/station d'écoute niveau 10 dans l'ouest de l'Allemagne qui atteint profondément l'Europe de l'ouest. Nous sommes dans la carte renseignement, dans laquelle les provinces sont coloriées selon le niveau de renseignement sur la province. Rouge signifie que vous n'avez aucun renseignement et les différentes nuances de vert indique le niveau de renseignement dont vous disposez. Comme vous pouvez le voir, vous pouvez décrire les unités ou des indications sur les unités derrière la ligne de front, selon les facteurs que nous avons décris précedemment.

Screenshot

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales