Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

15ème carnet de développement

Johan a mis en ligne le 15e volet du carnet de développement de Hearts of Iron III.


La Seconde Guerre Mondiale fut un affrontement entre trois grandes pensées du XXe siècle : une guerre idéologique entre le fascisme, la démocratie et le communisme. Dans Hearts of Iron III, chaque idéologie est représentée par une faction (ou alliance), et chaque faction a son propre fonctionnement. Nous avons fait ceci pour deux raisons. Tout d'abord, nous pensons que chaque groupe idéolgique est distinct, et doit être joué différemment des autres. La seconde raison est la rejouabilité. Partie gagnée avec l'Allemagne ? Alors essayez l'URSS ! Les règnes changent légèrement, ce qui fait que vos options stratégiques changent également.

Les trois factions :

- l'Axe : ceux qui souhaitent mettre à bas le statu quo territorial, et cherchent l'expansion. Ils se battront férocement pour conserver ou récupérer ce qui leur appartient. Ils peuvent mener des guerres limitées sans impliquer les autres membres de l'alliance, ce qui permet de ne pas avoir à partager le butin et de s'agrandir. Ils obtiennent également un bonus au combat lorsqu'ils se battent pour des provinces qu'ils considèrent nationales.

- les Alliés : les défenseurs du statu quo. Bien que les populations des forces alliées préfèrent la paix, ils feront de grands sacrifices s'ils sont forcés de se battre. Les alliés savent également qu'en agissant séparément ils seront vaincu. Les alliés ont une forte demande de biens de consommation en temps de paix, demande qui diminue une fois en guerre. De plus, les garanties d'indépendances formulées par un membre s'appliquent à toute l'alliance.

- le Comintern : la puissance grandissante de l'idéologie communiste n'inspire pas la confiance des autre nations, mais en font des maîtres de la subversion. Ils ne sont pas limités par les règles du capitalisme, ce qui leur permet de se soutenir économiquement de façon plus efficace. Les membres du Comintern ont un bonus d'espionnage et peuvent commercer entre eux sans avoir à payer pour.


Nous avons essayé dans chaque cas de reproduire des conditions historiques. Commençant avec l'Axe, l'armée finlandaise sera très utile pour récupérer la Carélie et les autres territoires revendiqués (NDLR : la péninsule de Kola), mais si elle s'enfonce dans le territoire soviétique, elle sera moins efficace. Les alliés auront des difficultés pour s'armer en temps de paix, mais pourront déchaîner leur puissance industrielle une fois en guerre. L'Union Soviétique pourra infiltrer les pays ennemis et découvrir leurs plans.

Je pense que je me dois d'ajouter que tout ceci se trouve dans un fichier texte, vous permettant de modifier cela àvotre guise et facilement. En fait, nous avons atteints nos objectifs de façon plutôt simple et efficace.


Voici en exemple une partie du fichier common/ideology.txt

Code:

fascism = {

    national_socialist = {
        color = { 40 40 40 }
    }
   
    fascistic = {
        color = { 60 60 60 }
    }
   
    paternal_autocrat = {
        color = { 90 90 90 }
    }
   
    faction = {
        tag = axis
        icon = 2
        rule = { limited_war = yes }
        modifier = { territorial_pride = 0.1 } #10% extra
        influence = align_towards_axis
    }
   
    position = { x = 200 y = 200 }

}

Et pour finir, une screenshot de la Yougoslavie.

Screenshot

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales