Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Politique III

Bonjour,
Ce carnet est consacré aux politiques d'occupation. Il y a eu pas mal de spéculation à propos des rayures sur la carte, alors parlons-en un peu. Beaucoup d'entre vous ont remarqué que les rayures marquent la différence entre les provinces que vous occupez et les provinces qui vous appartiennent.
On a introduit cela pour quelques bonnes raisons.
Une des choses les moins satisfaisantes dans HOI2 était la fin de la guerre, plus particulièrement le fait que malgré les efforts consentis les frontières obtenues n'étaient toujours pas correctes. Maintenant une partie du problème est déjà résolue. Comme les  frontières sous-jacentes sont maintenues, nous avons juste à nous préoccuper des provinces qui changent de propriétaire comme l'Allemagne et la Pologne par exemple. Cela limite les permutations possibles permettant  que l'Europe d'après guerre dans Hearts of Iron 3 ressemble  plus à l'Europe d'après guerre dans la réalité. Bien qu'on ne sache pas les directions que vont prendre vos parties on a ici une garantie que l'Europe d'après  guerre  ressemblera bien  à la réalité. Tout ce qu'on a fait c'est de créer un système qui supporte mieux les déviations mineures par rapport à la trame réelle.
L'autre raison pour ce système c'est qu'il permet que les politiques d'occupation varient selon le pays. C'était un des autres points plutôt insatisfaisants dans HOI2 - tout était pareil partout. Maintenant vous avez l'option de changer la politique d'occupation selon le pays, le jeu connaissant  la situation de ces pays grâce aux rayures que vous voyez sur la carte. Plus la politique appliquée dans un pays sera dure, plus de ressources ce pays vous livrera, mais en contrepartie vous aurez plus de partisans et moins d'effectifs et de cadres (leadership).  Cela vous permettra de faire certaines choses bien sensées. Premièrement, durant la phase de conquête, cela vous permettra de limiter la politique d'occupation et ainsi de vous concentrer plus sur la conquête et moins sur la sécurité de vos lignes de communication. La deuxième chose c'est qu'il aura des pays pas très intéressants du point de vue économique mais qui ont une importance stratégique. Prenons le Danemark par exemple, pas exactement la force industrielle de l'Europe. Avec les politiques d'occupation variables vous pouvez choisir d'être plus accommodant avec  des pays tel que celui-ci et ainsi utiliser des garnisons pour des régions plus importantes économiquement.
Le troisième ajout concerne le fonctionnement des partisans. Au lieu d'avoir une valeur instantanée, il y a une valeur de base, modifiée graduellement. Au lieu d'être un nombre fixe c'est plutôt un processus graduel. C'est aussi beaucoup plus réaliste car cela demande du temps pour que les mouvements de résistance s'organisent, au lieu d'avoir des partisans tout de suite après l'occupation d'un territoire.  Cela signifie également que si vous avez décidé d'être  plus accommodants cela n'aura pas des répercussions immédiates, les partisans vont continuer de combattre comme avant jusqu'au moment ou la réduction de l'aide de la population locale réduira aussi leur efficacité opérationnelle.

Screenshot

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales