Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

5ème carnet de développement

Salut à tous, voici le cinquième carnet de développement d'HoI3 qui traitera du moteur de combat terrestre.

Nous considérons le moteur de combat terrestre comme la pierre angulaire du jeu. Notre objectif en la matière est de reprendre certains concepts des précédents opus tout en les améliorant.

Tout d'abord, nous reprenons la notion "move is attack" (le mouvement, c'est le combat) qui s'est révélée appropriée avec HoI2. Toutefois nous introduisons avec HoI3 une pénalité de mouvement lorsque les unités qui se déplacent combattent. Cette pénalité peut être modulée par les évènements de combat. Dès lors, les joueurs pourront par exemple user de tactiques de délai et de retardement.

Nous nous sommes en outre attachés à faire en sorte qu'user de grosses formations ne soient plus une garantie de victoire. A cette fin, nous avons introduit une valeur maximum quant aux unités pouvant combattre par province. Ainsi, les attaques multiples et enveloppements se trouvent favorisés. Par ailleurs, chaque type d'unité utilise une "quantité d'espace" déterminée. Plus une division comprend de brigades, plus elle occupera de place. Les doctrines peuvent également influer, la branche Blitzkrieg permettant par exemple de concentrer plus de divisions blindées sur une province. Enfin, le terrain modifie de la même manière le nombre d'unités qu'il est possible d'engager, il n'est par exemple plus possible d'engager un nombre illimité d'unités lors du franchissement d'un cours d'eau ou lors d'un débarquement amphibie.

Les unités ne pouvant être engagées dans le combat mais se trouvant sur les provinces frontalières sont placées en réserve et peuvent, selon les doctrines, participer au combat si une unité engagée est anéantie. Les troupes placées en réserve doivent également retraiter si vous perdez le combat.


Pour résumer, les larges formations ne sont plus nécessairement synonymes de victoire puisque la totalité des unités placées au front ne pourront être engagées dans le combat. Les combats deviennent ainsi moins prévisibles, la qualité primant sur la quantité.

Screenshot

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales