Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

9ème carnet de développement

Bienvenue dans le 9e chapitre du carnet de développement. Nous continuons notre travail sur le combat naval, et sur le comportement des navires. C'est également plutôt excitant de voir l'avancée du nouveau système d'espionnage.


La plus vraie des maximes de la guerre est certainement celle qui dit que les amateurs étudient la tactique, les professionnels la logistique. Au moment de faire un jeu sur la période couverte par Hearts of Iron III, nous savions que la logistique devrait être un élément clé dans vos actions. Toutefois, non ne programmons pas non plus "World War II Logistic Manager : Deliver Shells for the Fatherland" (NDT : "Gestion Logistique 2nde Guerre Mondiale : des munitions pour la Patrie"), donc si la logistique se doit d'être importante, ce ne doit pas être la finalité du jeu.


[Note sur la terminologie : bien que le jeu distingue carburant et ravitaillement, nous simplifierons ici en parlant de "ravitaillement" de façon générale pour désigner les deux].


Avec cette philosophie en tête, nous avons complètement réécrit le système de logistique, il n'y a plus de TC (Transport Capacity). En lieu et place, le ravitaillement se déplace de la capitale vers vos unités. L'infrastructure de la province agit comme un seuil sur la capacité transportable. Ce ravitaillement avance selon un rythme journalier. De plus, il y a une "taxe" sur le ravitaillement : plus votre unité est loin, plus elle consomme. Après tout, le ravitaillement ne se déplace pas sur ses petites pattes, il faut des hommes et des véhicules qui consomment eux aussi du ravitaillement. De plus, chaque unité en transporte une petite quantité. Si elle n'est pas ravitaillée, elle piochera dans ses réserves. Comme dans Hearts of Iron II, une unité à l'extérieur aura un point de ravitaillement qui agira comme un dépot. Mais il y a de la nouveauté : la quantité maximum convoyable dépendra de la taille de votre port. Plus il est grand, plus vous pourrez envoyer de ravitaillement. Le contrôle des ports devient primordial si vous voulez faire campagne outre mer.

Voyons en pratique ce que ça donne. Tout d'abord, toujours selon notre philosophie, la gestion des ravitaillement est automatique. Du point de vue du joueur, la logistique est un domaine que vous prenez en compte dans votre réflexion, non quelque chose que vous gérez en permanence.


Pour en venir au ravitaillement lui même, sachez qu'il y aura une certaine latence : la quantité demandée sera la quantité nécessaire de la veille. Ainsi, l'action consistant à empiler les unités pour les offensives est contrariée par le fait que votre ligne de ravitaillement a besoin de temps pour s'ajuster. Cette requête devant ensuite remonter le réseau de ravitaillement, vous aurez besoin de temps pour vous préparer à l'offensive. Cela donne à l'ennemi le temps de repérer et de contrer votre plan, par l'espionnage. Pour en revenir aux über-stack (l'empilement massif d'unités), le fait que le ravitaillement ne puisse plus être distribué qu'en quantités limitées rend impossible l'empilement trop grand d'unités, plus particulièrement au milieu de nulle part.

En avançant vous endommagez l'infrastructure de la province, réduisant le ravitaillement qui peut être apporté. Bien qu'avec le temps, ces infrastructures se répareront, vos unités commenceront à user de leurs réserves. Tôt ou tard vous devrez vous arrêter pour vous réapprovisionner et pour permettre aux lignes de ravitaillement de vous suivre. Quand vous vous défendez, puisque vos unités ont du ravitaillement et que la province en possède aussi, si vous êtes encerclés vous ne serez plus systématiquement "sans ravitaillement", mais disposerez d'une petite réserve permettant encore de combattre un certain temps.

Ce système redonne également vie aux frappes logistiques. Bombarder les infrastructures derrière les lignes ennemies réduira les capacités du réseau de ravitaillement. Il sera plus difficile de garder les unités à leur efficacité maximale. Ces missions seront utiles pour les deux camps, car toute troupe a besoin de ravitaillement.

La technologie est également votre amie. Une des technologies logistiques améliorera la capacité de transport de ravitaillement par niveau d'infrastructure. Au fur et à mesure de vos progrès quel choix ferez-vous ? Utiliserez-vous le surplus pour alimenter de nouvelles unités pour renforcer votre attaque, ou pour pouvoir faire durer plus longtemps vos offensives ? C'est le coeur même de la stratégie, le genre de choix que vous devrez faire.

Je sais que nous radotons un peu ici, mais le système de logistique est réellement quelque chose sur lequel nous avons beaucoup travaillé, et nous sommes réellement satisfaits du résultats.


Voici un exemple de carte logistique, où vous voyez comment s'organisent les réseaux de ravitaillement en France, tout en voyant les covois partant de et arrivant en France, indiqués par les flèches.

Screenshot

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales