Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Interview de passionnés d'Hearts of Iron

 

Pour commencer, histoire de se mettre en bouche, nous avons interviewé deux joueurs assidus à ce jeu, qui vous présenteront mieux que votre humble serviteur l'intérêt porté à ce jeu par une multitude de fans déchaînés.

Quelque part en France, à travers la magie du net :

 

Dominovitch : Bonjour Boudi. Bonjour Clem. Depuis combien de temps vous jouez à HOI ?

Boudi : depuis 1939 !

Dominovitch : lol !

Clem : Depuis la sortie du jeu.

Boudi : Bon depuis 1 an et demi je pense.

Clem : Janvier 2003 si je ne me trompe pas.

Dominovitch : Vous êtes actuellement sur la version 1.06 ? Qu'en pensez-vous ?

Boudi : Houla !!

Dominovitch : A ce point ???

Boudi : Vous voulez qu'on parle du lack of supply japonais, c'est ma marote !!! ???

Boudi : Non bon y'a pas que ça ..

Clem : Qu'ils auraient pû nous sortir le jeu fini plutôt que d'attendre 1 ans et demi avant qu'il soit enfin impeccable !!

Clem : Sinon, c'est le patch le plus aboutis mis a part quelques bug (lack of suplies comme le dit boudi).

Dominovitch : Pour nos lecteurs qui découvrent ce jeu, pourriez vous briévement chacun le décrire, dans les grandes lignes ?

Clem : Euh, non. (rires)

Clem : (-_-)

Clem : Si, bon ok ..

Boudi : C'est un jeu de stratégie en temps réel, basé sur la seconde guerre mondiale

Boudi : Mais il ne suffit pas de savoir manoeuvrer des unités, il faut savoir aussi développer son économie et orienter ses recherches technologiques.

Clem : Hoi est un jeux de stratégie globale se déroulant entre 1936 et 1948, on peut diriger tout les pays existant à cette époque, le jeu étant axé sur la seconde guerre mondiale.

Clem : Mais ce n'est pas un wargame classique, car il intégre d'autres facteurs comme l'économie, la recherche, etc.

Dominovitch : Est-ce que la possibilité de pouvoir jouer en multi (c'est à dire en ligne sur le net avec plusieurs joueurs) qui fait que vous continuez à jouer à ce jeu ? Et qu'apporte le multi en plus ?

Boudi : Le multi est presque indispensable !

Clem : Oui, c'est le fait de pouvoir jouer en multi, cela apporte une réelle expérience à ce jeu, il relance totalement l'intérêt, c'est deux jeux différents HOI en solo et HOI en multi.

Dominovitch : Indispensable ?

Boudi : Car l'I.A. (l'intelligence artificielle), comme toute I.A., est assez faible. Il faut donc à terme pouvoir se mesurer contre des joueurs humains, avec le stress qui en découle.

Dominovitch : Pourquoi ? Il y a vraiment des coups "tordus" possible en multi ? Vous avez des exemples ?

Clem : Oui, planifier les plans de guerre, l'économie, la recherche, la moindre ereur est fatale, le multi est vraiment interessant.

Boudi : Lol !! A une époque, un rigolo a fait basculer les USA en régime communiste !!!*

Clem : Oui, comme un satané joueur qui avait passés les USA en communiste !!!*

(*réponses instantanées de Boudi et Clem)

Dominovitch : Et comment se passe le "contact" avec les autres joueurs ?

Boudi : Lol !! (rires)

Clem : -__-

Boudi : On peut "parler" en direct en cours de jeu.

Clem : Ben on a un chat, on écrit dessus et le matou va donner le message a l'autre joueur, assez simple.

Dominovitch : M ais tout le monde voit ce qui se dit ?

Boudi : On peut se taper des phrases quoi, en sélectionnant son destinaire si on le désire... On peut très bien intoxiquer l'ennemi en cours de jeu aussi !

Dominovitch : Et çà marche, l'intoxication ?

Boudi : ca dépend de l'émetteur et du récepteur !

Dominovitch : Lol !

Boudi : On peut aussi truquer ses cartes lors des AAR.

Dominovitch : Les AAR, qu'est-ce que c'est ?

Boudi : After Action Report, compte rendu après l'action.

Clem : Ouais voilà.

Boudi : Il s'agit de poster sur un site internet des comptes rendus de la partie en cours.

Dominovitch : Une sorte d'histoire "imagée" de la partie, je présume ?

Clem : C'est cà ..

Boudi : Exact. en jouant son rôle.

Boudi : Allemand, anglais, japonais etc...

Clem : Exactement, avec la possibilité d'insérer des images du jeu, des photos de la seconde guerre mondiale ou d'autres plus rigolotes, car c'est un jeu, on est là pour se détendre.

Clem : Les AAR servent aussi pour la diplomatie inter-joueur, officielle.

Boudi : Là aussi il y a une belle part d'intox !

Clem : Oui, tout bon AAR ne contient quasiment rien de valable.

Boudi : En tant que français, j'avais pu, en truquant une carte, me rajouter plusieurs divisions sur un front précis !

Clem : ( Hé ! Je l'ai souvent fait moi aussi ..)

Note à l'intention des lecteurs : Truquer la carte, c'est dans les screens des AAR, pas dans le jeu lui-même, bien sûr.

Dominovitch : D'après mes sources, Boudi, vous avez souvent pris la France dans ce jeu. Pourtant de mauvaises langues disent que ce pays est sous-évalué dans son économie ? Votre point de vue ?

Boudi : Oui, la france est très sous-évaluée

Clem : La france est désavantagée dans le jeu, celà afin de permettre une défaite rapide, et ainsi axer le jeu sur le front de l'est et l'afrique/Italie plutot que sur une campagne de France qui serait trop longue.

Dominovitch : Et vous Clem, vous avez souvent pris le Japon .. Pourquoi ?

Clem : Non, je l'ai pas pris si souvent que çà ..

Dominovitch : arf

Clem : Euh, parce qu'aucun autre pays n'etait disponible ? (rires)

Dominovitch : Lol !

Clem : Le japon est un pays intéressant, il est isolé des autres, et en général les affrontement sont à tailles trés réduites par rapport aux autres fronts, tout s e joue sur le naval, un bon joueur qui maitrise l'aspect naval de HOI fera des ravages avec le Japon.

Dominovitch : Vous avez même pris le Brésil je crois une fois ?

Clem : Oui le brésil, c'est un pays moyen, le défi est assez interessant, il s'agit d'exploiter le plus possible les failles des ennemis humains car les effectifs et les technologies sont trés réduites pour ce pays.

Dominovitch : Vous aussi vous avez déjà pris le Brésil, Boudi ?

Boudi : Moi

Boudi : Mais le mexique, oui !!!

Boudi : Je lui ai fait rejoindre l'Axe, mal m'en a pris, les USA m'ont envahis en 1944 ...

Dominovitch : Le Mexique ? Et c'est valable durant une GPO (grande partie online) ?

Boudi : Je crois pas, une GPO doit se jouer sur les pays majeurs, je pense, pour être intéressante.

Boudi : On sort difficilement en multi des pays classiques, USA, Grande-Bretagne, France, Chine, Allemagne, Italie, Japon et U.R.S.S..

Dominovitch : Et quelles sortes de "relations" utiles pouvez vous avoir avec vos "alliés " ?

Clem : Les relations entre pays s'axent sur l'échange technologique, l'échange de ressources nécessaires à l'industrie, mais aussi la coordination inter-alliées afin d'établir un plan d'attaque ou un plan de recherche globale dans le cadre d'un échange intensif de technologie.

Boudi : C'est exactement çà, il a de la ressource pour répondre, le Toulousain. (rires)

Dominovitch : La prise en main du jeu est aisée ? Quels conseils donneriez vous pour une personne qui voudrait s'y initier ? Et est-ce que les GPO ne sont pas trop durs ? Il doit y avoir des joueurs expérimentés, non ?

Boudi : La prise en main est pas si simple par rapport à d'autres jeux, mais c'est aussi dû à sa richesse. Le mieux, c'est encore de poser des questions sur des forums spécialisés.

Boudi : Quant aux GPO, il faut se lancer, c'est en forgeant qu'on devient forgeron ...

Dominovitch : MDR !

Clem : Et c'est en minant que l'on devient mineur, c'est vrai.

Dominovitch : Lol !

Boudi : Et c'est en sciant que Leonard devint scie ...

Clem : Ouarf ! Ouarf !

Dominovitch : Pour terminer, car je crois que Clem à une PPO sur le feu (Petite Partie Online), pouvez-vous chacun raconter une anecdote sur un pays que vous aviez durant une GPO ?

Clem : Oui !

Clem : Euh en fait ?!

Clem : Une anecdote ou un glorieux faits d'armes ?

Dominovitch : Comme vous le sentez.

Boudi : La France... Je l'ai fait adhéré à l'axe.

Dominovitch : Arf ..

Boudi : E lle s'est retrouvée en guerre contre la Grande-Bretagne, La Royale contre la Royal Navy dans la Manche, s'était épique ...

Clem : Euh, moi j'ai déjà fais adhérer le Japon à l'Axe.

Dominovitch : C 'est historique çà ?!

Clem : Non pas trop, c'est le probleme ! (rires)

Dominovitch : Arf ..

Boudi : Ah ! Puis j'ai testé la Pologne aussi ...

Boudi : J'ai tenu 3 semaines !

Boudi : Pas mal non ?

Dominovitch : Quand on connaît le jeu, effectivement. Chapeau bas !!

Clem : Non, un glorieux faits d'armes pour moi fut la prise de l'Islande en tant qu'anglais, lors du débarquement de l'allemand j'ai réussi a anéantir 3 panzerdivisions de Panzerkampwagen VI Tiger.

Clem : Qui n'ont jamais réussi a regagner leur transport.

Dominovitch : Ah, je me souviens de çà !! La tête du joueur allemand ... Mort de rire !

Clem : -_-

Clem : Qui a succédé avec une brillante défense de Gibralatar qui a vaillamment résister à l'assaut italien.

Clem : Et moi je vais faire de même.

Je vous remercie, Messieurs, du temps que vous nous avez consacré pour faire partager votre passion de ce jeu. Bon game !

Clem dit : Merci ..

Boudi : @+, Guderian !!!

Boudi : Bon, je vais vous laisser... J'ai encore une partie à planifier ...
En éspérant que cette interview vous ailles apportée de multiples réponses sur l'organisation et les stratégies appliquées durant des parties multijoueurs ( GPO ).

Suite de l'apprentissage : La gestion de l'économie partie 1.

Retour au sommaire des articles.

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales