Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 

      

Présentation de Pride of Nations


Présentation Générale

Pride of Nations
est un jeu de stratégie historique avec un moteur au tour par tour qui place les joueurs à la tête de grandes puissances entre 1850 et 1920.
Huit nations sont jouables en solo ou en multijoueurs : les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la France, le Japon, la Russie, l'Autriche-Hongrie et l'Italie.
Pride of Nations est développé par AGEOD et prévu pour 2011.


Preview GamesCom 2010

Annoncé pour mars 2011, Pride of Nations est le prochain grand projet d'AGEOD.

Mettant le joueur aux commandes d'une des huit grandes puissances durant le XIXème siècle, Pride of Nations présente plusieurs scénarios dont une grande campagne débutant en 1850 et de nombreux scénarios courts comme la guerre russo-japonaise de 1904 ou encore un scénario sur la Première guerre mondiale.
Basé sur le moteur de Rise of Prussia, Pride of Nations proposera un module économique assez basique lié avec un système de drag and drop pour la production d'unités ou de bâtiments sur la carte à partir d'un pool. Il présentera toutefois une innovation assez marquante avec la gestion de crises diplomatiques durant lesquelles le joueur pourra miser une partie de son prestige. S'ensuivra soit la résolution pacifique de la crise (crise de Fachoda) avec la possible humiliation de l'un des camps, soit l'éclatement d'un conflit régional…ou général ! (attentat de Sarajevo en juillet 1914)

Une version de bêta est enfin prévue pour septembre-octobre.

News

Après ma rencontre avec P.Thibault, je vous propose les nouveautés que j'ai apprise sur leur futur jeu.

Utilisant une version améliorée du moteur Ageod, le jeu est de bonne qualité visuelle, possédant un nombre important d'animations : train se déplaçant sur les voix de chemin de fer, navires naviguant entre les zones de commerce et les pays. Ageod intègre même un nouveau système de déplacement de la caméra. Pour toutes les constructions, il suffit de déplacer ce que l'on veut construire sur la carte depuis le menu (menu qu'on peut déplacer sur la carte).

Justement sur les constructions, il sera possible de construire des bâtiments dans d'autres pays pour y investir et plus seulement sur ses terres. Le système commercial est innovant : tout commerce maritime passe par plusieurs points répartit sur la carte où vous pouvez placer une flotte de commerce. Ainsi cette flotte pourra commercer avec les différentes zones voisines et seulement avec elle: exemple : la zone Atlantique Est vous permet de commercer avec les Iles Britanniques, la France, Le Nord de l'Espagne et le Portugal et le détroit de Gibraltar. Vous pouvez aussi décider de ne pas commercer dans une zone (par exemple l'Océanie en 1850 car peu d'intérêts). 

Pour la colonisation, le système est d'envoyer des groupes d'expéditions qui seront suivi par des missionnaires, des marchands etc. Par contre il faut bien choisir quels troupes envoyées, un corps expéditionnaire sera plus utile qu'une armée, chère et qui risque de mourir en deux semaines (comme l'armée Française qui perdit 5000 hommes sur les 15 000 envoyés en Madagascar en une semaine). Plusieurs grandes zones de la carte sont à coloniser mais la plus importante reste l'Afrique.

Pour la recherche, vous pouvez décider d'investir un peu d'argent dans un secteur ce qui donnera un boom à ce dernier. Après les découvertes vous pouvez améliorer vos unités par exemple pour les mettre à jours. La recherche vous permettra de découvrir de nouvelles ressources entraînant la construction de nouvelles unités ( aviations, blindés pour la période de la Première Guerre Mondiale)

Chaque pays, disposera de troupes détaillés avec leurs propres tenues et officiers, plus facilement reconnaissable. Plus de 15000 officiers de tous les pays seront présent et une grande partie avec leur portrait.

C'est tout pour le moment.

Socros

Galerie d'images

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales